usapistes en folie

rugby
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Et maintenant c'est au tour du talonneur

Aller en bas 
AuteurMessage
Pipirite
a fond avec le stade français
avatar

Nombre de messages : 394
Localisation : En transit a Paris!!!
Date d'inscription : 05/06/2005

MessageSujet: Et maintenant c'est au tour du talonneur   Dim 26 Juin - 4:06

apres les piliers on passe a celui qui partage la 1ere ligne avec eux!!!


Parmi tous les damnés de la terre, les talonneurs. Des pauvres bougres qui s'activent aux tâches les plus ingrates. Dans le registre du pire recensé dans le sport, il y a peut-être gardien de hand, ou piquet de slalom spécial…

D’accord, un pack de rugby, ça ressemble un peu à la cour des miracles. Entre ces oreilles en chou-fleur, ces arcades maltraitées qui donnent des airs d’intellos néandertaliens et ces pifs cabossés, difficile d’y trouver l’éphèbe de la prochaine pub Paco Rabane. Et parmi ceux-ci, un phénomène : le talonneur.
En effet, on choisit rarement de porter le n°2, on vous l’impose, on le devient par nécessité ou par sacrifice. D’ailleurs, ceux qui ont la vocation du talonnage sont rarement mentalement responsables, c’est pourquoi on leur pardonne tout… En gros, chers amis néophytes, le talonneur est ce petit trapu avec des chaussures montantes ridicules qui touche plus de poires que de ballons et qui de surcroît, adore ça. Plus on l’arrose, plus ça le stimule. Alors pourquoi prend-on ce malheureux en cible ? Simple, il est le seul joueur du pack, et qui plus est en première ligne, à se lier en mêlée avec ses deux bras.
Tel le Christ sur sa croix, le talonneur attend, placide, le châtiment des deuxième lignes adverses, qui, eux, experts en "relevage de mêlée", peuvent libérer un bras pour accomplir leurs moulinets vengeurs.

Couper la laisse du pitt-bull

Certes, et heureusement pour notre sport de gentlemen, toutes les mêlées ne se relèvent pas, mais quand même, jusqu’à un certain niveau, la mêlée relevée se cultive comme un art, voire comme une véritable action de jeu. Et dans ce cas, eh bien c’est le talon qui ramasse. Alors parfois, quand il charge trop, il s’énerve et veut se venger. Et là, danger ! Tous les capitaines de toutes les équipes du monde savent que si on coupe la laisse du pitt-bull, le carnage n’est pas bien loin. D’où l’intérêt de posséder, dans chaque groupe, une sorte de tuteur à talonneur qui le surveille comme le lait sur le feu. Comment faut-il amadouer un talonneur ? c’est simple, il suffit, quand vous sentez que la moutarde lui monte au nez, de lui faire miroiter une action dans laquelle il touchera le ballon. Même si neuf fois sur dix, il commet un en-avant, cela le calmera.
Le 2 n’est généralement pas méchant, il est volontaire, plein d’allant, souvent appliqué mais juste un peu frustré. Faut dire qu’il faut se mettre à sa place, la seule fois où il voit le ballon à portée de main, c’est quand il roule dans ses pieds sous la mêlée. S’il pouvait la talonner avec la langue, il le ferait…
Et puis, quand le ballon vole de mains en mains dans le champ, le talonneur court après, désespérément, un peu comme ces vieux chiens qui convoitent le même bout de bois que leurs jeunes congénères. Alors, si vous jouez au rugby, ayez la bonté d’avoir une pensée pour l’exclus de votre équipe : à la fin du match, quand tout est perdu, ou tout est gagné, faites une passe à votre talonneur. Et il revivra.


Prince d'Euphore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Et maintenant c'est au tour du talonneur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Euregio Tour
» Tour d'Emilie (1.1) le 9 octobre
» Eurock climbing : Le tour d'Europe des sites d escalade
» 1er Open Street-Fishing du Val d'Oise AFCPL Tour
» [Gambardella] 2ème tour - 3 octobre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
usapistes en folie :: questions diverses:-
Sauter vers: